• Tu viens on va à la plage ? Non moi je préfère faire les magasins ! Des phrases simples mais qui démontre un déssacord qui se termine par un " ok, bon on va à la plage si tu as envie"

    Faut-il alors conjuguer amour et compromis ? il faut donc faire un flashback sur ces dernières années. En effet, l'idée de faire des concessions est entrée dans les moeurs depuis peu. Avant cela ne se posait pas puisque l'homme avait l'emprise sur son épouse et décidait comme bon lui semblait. Cependant la révolution morale et sexuelle des femmes à renversée la tendance. Posant le dilemme de : doit-on tout accepter sous prétexte d'aimer quelqu'un ? La plupart des couples vous diront que pour qu'une histoire d'amour soit harmonieuse, les compromis sont nécessaires. Cependant où est la limite ? Quant est-ce que le compromis devient censure ?

    On en revient à l'éternelle question de : faut-il changer par amour ? le débat reste ouvert et chacun trouve sa propre réponse à l'intérieur de lui, on constate simplement que la majorité souhaite l'amour réciproque, la phrase récurente est "je veux quelqu'un qui m'aime tel que je suis" La véritable raison vient de nos caractères différents. Il est donc nécessaire de trouver sa "position".

    Il se met alors en place une sorte de seuil de tolérance qui entraine le clash de la relation amoureuse quand celui-ci est atteint, alors doit-on attendre que cela arrive ou doit -on en parler ? Une relation qui fonctionne sous le mode de la soumission n'est pas des plus fertiles puisque l'un ne se sent pas libre d'être comme il est. Cependant, il n'est pas facile de trouver un terrain d'entente quand chacun pense avoir raison. Quand est-ce que le compromis devient compromettant dans une relation amoureuse ? La peur est, elle aussi, un motif qui empêche le dialogue. Faut-il faire le grand saut, assumer les conséquences de ses dires afin d'être soit même ?

    Sentiment de privation ou envie de faire plaisir : il est va sans dire que pour qu'une relation amoureuse fonctionne, il convient de savoir conjuguer au présent et au futur l'art du compromis....et trouver une stabilité où les deux partenaires sont un ensemble de compromis.

    InRed


    1 commentaire
  • "Tu es mon/ma meilleure amie, je tiens beaucoup à toi", ces mots que l'on dit en parlant d'amis proches vous sont peut-être familiers. Cependant vous est-il arrivé un jour qu'on vous demande de choisir entre vos amis et la personne que vous aimez ? Il est courant que cette phrase soit récurante au sein d'une relation de couple, créant une ambiance de peur et de suspicion. Pourquoi me direz-vous ? simplement parce que l'être cher se sent envahi par des amis trop présent à son goût.

    Certains ont besoin de sortir entre amis le temps d'une soirée tant dis que d'autre n'envisagent pas une vie où amour rimerait avec absence de sortie. N'est-il pas possible de trouver un consensus ? trouver un équilibre entre trop et plus du tout ?

    Contrairement à l'image populaire, il reste difficile de tout concilier, les réflexions du style "je l'aime pas ton pote, oh ta copine,elle est énervante" sont du lot quotidien des amoureux. En effet, même si votre partenaire n'est pas d'un tempérament jaloux/se, il sera toujours à l'affus du "loup dans la bergerie", de celui ou celle qui vous fait rire et dont vous parlez si souvent. Mais la véritable question est : que faire ? ignorer ces amis qui sont pour vous une source continuelle de bien-être et de confiance ?

    Même si aimer ne signifie pas étouffer, il est important de garder présent à l'esprit que votre petit(e) ami(e) n'est pas votre meilleur(e) ami(e). Pour cela, il est indispensable de privilégier une relation de transparence, en gardant tout de même un jardin secret à partager lors de vos soirées en célibataire lorsque monsieur part au foot ou que madame est à sa réunion lingerie.

    Révolution au sein des couples ou simple adaptation, l'amitié, comme on la vit lorsque l'on a vingt ans,évolue. Est-il cependant nécessaire de tout abandonner pour votre vie affective ? est-il nécessaire de prouver à votre partenaire que pour vous les amis sont les amis et qu'il occupera toujours la plus grande place ? ou alors juste l'intégrer à votre cercle d'ami(e)s ?

    InRed


    4 commentaires
  • Un regard familier qui devient tout d'un coup un regard qui manque lorsqu'il est loin. Une pensée qui vous hante jours et nuits.......tous ces symptomes ressemble fort à ceux des prémices amoureux . Mais cela peut -il arriver alors que l'on a déjà quelqu'un dans sa vie ?

    Voilà une question qui reste mitigée car ce cas n'est pas isolé, ni même rare vu qu'il touche une grande partie de notre civilisation actuelle. L'amour serait-il devenu quelque chose que l'on partage à plusieurs ??? Devrions-nous voir en ceci une nouvelle façon d'aimer ?

    Déjà au XVIIIe siècle, le philosophe Sade mettait en evidence l'esprit de conquête et d'appétit sexuel des Hommes. Ce besoin de reconnaissance et de séduction qui se transforme peu à peu en pulsion, affecte plus d'un quart des couples actuels. Pour ceux-ci, il faut prendre en compte le sentiment de lassitude et d'habitude de l'autre. Un couple qui vit ensemble depuis des années, n'a pas le même désir qu'un jeune couple. Il est donc important d'entretenir cette dynamique amoureuse en renouvellant la passion .

    Serait-ce alors, juste un besoin d'assouvir certains fantasmes inavouables à son/sa partenaire ou un manque certain qui en fait "craquer" plus d'un ? Pour répondre à cette question, il suffit de voir le nombre croissant de sites web, de films X, de revues spécialisées dans des domaines divers pour comprendre que les moeurs changent. Les relations par des sites cachés, des dialogues incognito, tout cela se multiplie démontrant comment les nouveaux modes de communication sont au service des plaisirs défendus. Les tabous mis sous silence depuis plusieurs décénnies se heurtent-ils désormais à notre société sans censure ?

    Attirance de l'autre ou passion d'un soir peut-on croire à la sincérité des sentiments que l'on éprouve pour ce regard inconnu alors que la personne qui est dans votre coeur vous attend à la maison ? ou s'agirait-il juste de l'envie de frôler l'interdit et la nouveauté, qui pousse à la tentation ?

    InRed


    2 commentaires
  •  Vous êtes ensemble depuis quand ? vous pensez vivre ensemble ? voilà des questions que certain trouvent sans réponse.On entend souvent dire dans les cocktails, la rue, les soirées, que les gens ne veulent rien planifier à l'avance mais juste vivre au jour le jour.

    Une vie à deux entraine la plupart du temps la volonté de rêves communs. L'image du chien et de la maison à la barrière blanche, simple utopie ou reflet d'une réalité ? Chacun trouvera l'envie et peut-être même le courage de répondre à cette question en faisant le point sur l'amour qu'il porte à l'autre, un bilan sentimental en un certain sens.

    Les projets ne sont pas forcément le principal critère recherché au début d'une relation cependant ils s'intègrent dans la suite logique d'une histoire d'amour. D'autres interrogations viennent alors à l'esprit comme, vivre avec ou par lui/elle. Le fait d'être dépendant de quelqu'un sentimentalement est la principale crainte de notre société. Faut-il alors s'épanouir personnellement en créant sa propre vie, totalement indépendante de sa relation de couple ?

    Ce manque d'épanouissement serait à l'origine de bon nombre de séparation, crééant chez le partenaire un sentiment d'étouffement et de surprotection de la part de l'autre.

    Les ruptures sont différentes mais tellement semblable. Ont -elles un dénominateur commun ? L'amertume du quotidien, les manies de chacun ou bien la présence continuelle de l'autre constitue là encore des causes de discordes et de mésentantes.

    Un mois, cinq semaines, six ans à chaque fois la roue tourne. Doit-on être pésimiste pour autant ? laisser le sort décidé ou alors faire des concessions en acceptant l'autre tel qu'il est et non comme nous voudrions qu'il soit ?

    InRed


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique